Adieu ! Je vous quitte

L’on a beau se sentir tel un poisson dans l’eau au sein d’une communauté, il peut toujours arriver que cela se gâte. Et ce, pour des raisons aussi diverses que variées.

Je ne mentionnerai pas ici les causes d’abandon et de départ ayant une réelle existence telle que :

  • un emploi du temps surchargé,
  • des examens,
  • des vacances longue durée,
  • un déménagement en pleine cambrousse,
  • une maladie / un accident / un truc vraiment moche,
  • le retour aux origines de l’humanité (désirée ou non) en voyant sa connexion internet coupée.

Mais bien de ces sujets qui fâchent et qu’il ne faut jamais ô grand jamais mentionner sous peine de s’en prendre plein la gueule. Même et surtout s’ils sont le digne reflet de la réalité.

Existe t-il une recette miracle lorsque vous quittez une communauté ? Oui. Dire ce qu’il en est. Sauf si celle-ci touche à l’égo des élites, l’organisation (ou plutôt son manque d’organisation), la gestion (toute pourrie), une embrouille (une de plus), un abus de pouvoir et j’en passe. Enfin, j’imagine que vous voyez ou je veux en venir.

A moins d’avoir le cran de vous en prendre une en retour dans la gueule (et évidement aucune remise en question), mieux vaut se la jouer façon menteur si vous ne voulez vous embarquer dans une véritable guerre civile thermonucléaire à 1 contre 20.

Pour cela, préférez sortir une excuse bidon que personne ne pourra vous reprocher (du moins pas en face sans passer pour un ultime connard). Le truc qui fonctionne à merveille : être malade. Je ne dis pas que tous les départs suite à une maladie sont faux mais à force de voir sortir cette excuse magique mais que l’on continue à vous voir connecté tranquillement sur le net aussi souvent qu’avant, il y a de quoi se le demander. Bref, elle a bon dos cette excuse mais en même temps, qui serait assez fou pour en dénoncer la supercherie, pauvre petite créature sans défense et à l’article de la mort que vous êtes.

Plus sérieusement, arrêtez avec ce truc bidon car lorsqu’on en a quelqu’un de vraiment mal en point, il est difficile d’y croire et c’est alors celui qui se trouve réellement dans cette situation qui passe pour un menteur. Rarement l’inverse bizarrement. Bref.

Par contre, il y a des sujets sur lesquels il ne faut surtout pas s’appuyer pour prononcer son départ. Au palmarès, il y a :

Le manque d’activité.

Oui mais, tu comprends, si tout le monde fait comme toi… Ce qui est déjà le cas vu que l’on s’y fait royalement chier. Alors je veux bien que cet argument soit fondé mais un membre ne sert pas juste à faire du chiffre.

C’est frustrant de voir des fantômes partout ? Alors c’est qu’il y a un soucis. Il est peut être temps de s’y pencher plutôt que de reprocher aux gens d’aller chercher paix et distraction ailleurs. Ce qui, souvent, ne se fait pas sans regrets mais à quoi bon.

Le manque d’animation.

On s’ennuie mais fermement, et en plus c’est les vacances et en plus on les voit co toute la journée les admins mais ils font jamais rien alors qu’est-ce qui foutent ?

Rien de folichon n’est prévu dans votre communauté ou le simple fait de penser à son nom vous donne l’envie de bailler ? L’envie d’aller voir ailleurs vous submerge, espérant vous y prendre assez tôt avant de vous enraciner tout à fait sur la page d’accueil de leur forum/page Facebook ? Bah proposez leur un truc. Avant de râler, tentez au moins quelque chose. Mais quelque chose de constructif pas une ânerie digne d’un noob de 6 ans.

Et la, si on vous en veut pour votre départ, n’oubliez pas de leur mentionner qu’il n’en n’ont pas tenu compte tiens, c’est pas toujours les mêmes qui peuvent faire des reproches.

Marre des mentalités pourries.

Il est sensé exister dans toute communauté qui se respecte un minimum, une espèce humanoïde spécialement conçue pour gérer cela, cela s’appelle un modérateur.

“Ooooh !” Dites-vous, ébahis. “C’est comment un modérateur ?” Bah c’est sensé faire respecter l’ordre un peu et remettre les pendules à l’heure avec bonne humeur ou, le cas échéant sans péter les plombs toutes les 5 minutes. Le tout de manière équitable, objective et impartiale (oui, je sais j’en demande beaucoup trop). Pas juste draguer les nouvelles/nouveaux venus et se la jouer, favoriser ses potes ou le staff ou au contraire briller par son absence de prise de responsabilité.

La, vous êtes très mais alors la très mal barré. Car si vous attaquez qui que ce soit, déjà vous prenez un risque. Et si il s‘agit de membres de l’élite, vous êtes mort. Préférez le bobard de  l’absence prolongée.

Et lorsque c’est votre modérateur qui fout le sum, je sais pas mais… virez le quoi !

Personne ne m’aiiime !

Il se passe bien des choses au sein de votre communauté mais pas pour vous. Ça rigole, ça vanne, ça s’amuse, ça joue mais vous… invisibilité totale, sur le banc, reste à sucer des cailloux gamin… Sauf si l’on a un besoin d‘un bouche-trou évidement…

Ici deux cas de figures.

Soit vous n’y mettez pas du votre et restez dans votre coin, soit vous êtes considéré comme trop nul et n’êtes donc sollicité nulle part (ce qui est un peu dégueu quand même hein).

Soit simplement votre gueule ne plaît pas et personne n’a les couilles de vous le dire mais ça, ça m’étonnerait car plus on est un connard, plus on a de potes.

Du coup, attendez vous à vous en voir revenir une sur le bec si vous osez partir avec ça. Vous n’êtes pas tout blanc non plus aux yeux de vos compagnons de jeu et ça risque de tomber sec.

C’est lui ou moi !

Réfléchissez, si ce trou du cul qui vous exaspère tant, qui abuse, est vulgaire au possible, pousse au crime, profiteur, tricheur, rageux et j’en passe est encore la c’est que vous devez être le seul à vouloir le voir dégager. Et puis c’est très laid le chantage et en plus cela ne sert à rien.

En résumé, ce n’est pas toujours bon que de citer les travers d’une communauté lorsqu’on la quitte. Après tout, vous partez, pourquoi changeraient-ils quelque chose ? Autant essayer diplomatiquement de faire bouger les choses avant. Et la si rien ne fonctionne, vous aurez d’excellentes raisons de vous casser.

Si votre départ est plus une sorte d’appel au secours, évitez par pitié car en général vous ne ferez qu’une brève sortie pour y revenir à la moindre occasion. Votre but n’étant clairement pas de partir mais que cela change. A part passer pour une girouette ridicule, vous finirez par réellement déprimer.

Et ensuite ?

Une fois parti, que font ces membres devenus solitaires dans l’immensité d’internet ? Hurlent-ils à la lune tel un loup sans sa meute ?

Ils arrêtent toute activité. Survient souvent après un grave dégoût. Cela peut se soigner parfois avec le temps mais il leur reste quelque trace de méfiance et de rancune.

Il vont simplement ailleurs. No soucis, ça s’est cassé la gueule ? Bon ben on va voir plus loin si l’herbe est verte. Tranquille. J’avoue que je jalouse honteusement ce genre d‘individus, pouvant passer à autre chose sans regrets.

Il casse tout. C’est ce que l’on appelle le syndrome destructeur. Il est bel et bien parti mais étant atteint d’un égocentrisme si pourri qu’il ne supporte pas de quitter cette communauté tout en la sachant survivre sans lui, même de la savoir agonisante l’insupporte. Alors il veut la détruire avant de partir, c’est la seule solution. Mettre en l’air leur réputation, glisser quelques rumeurs auprès des membres restants, voire en embarquer dans sa fuite sous divers mensonges (à moins d’avoir la tâche pré-machée et que cette communauté ne fonctionnait pas trop bien au fond).

La guerre des clones. En gros, il se casse pour créer une copie de votre communauté mais à lui. Dans un sens c’est que le concept devait être bon et cela devrait vous remonter le moral mais dans un autre, cela met la rage non ?

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s