Le joueur absent

Qui n’a jamais connu dans sa vie ce joueur jamais présent au moment opportun, toujours ailleurs lors des entraînements ou des sorties de clan/guilde et devant aller dîner chez des parents les soirs de tournois/instances importantes/évènements et autres wars pourtant prévues des semaines avant ce qui fut une bête soirée macDo en fait.

Vous ? Waaa la chance hé !

Le joueur absent est très imaginatif ou plutôt bien équipé. En effet, il possède dans sa bibliothèque le guide virtuel des fausses bonnes excuses et l’a très certainement étudié avec soin, connaissant toutes les subtilités qu’il renferme par coeur.

Voici un extrait :

Je n’ai pas pu être présent car….

  • J’avais piscine/poney (et moi hockey sur gazon)
  • Je dînais chez mes parents (mais tu vis chez eux ducon !)
  • Ma copine avait envie (t’étais pas célibataire ?).
  • Mon meilleur pote fait une dépression (moi aussi à force de t’attendre).
  • J’étais au restaurant (quoi ? le jour de la finale prévue depuis 3 semaines ?).
  • Je bosse MOI ! (et moi non peut être ?)
  • Mon réveil n’avait pas sonné et comme je m’étais couché tard ben… (ben tiens)
  • Il y avait un film/match à la télé (l’enregistrement n’est pas fait pour les chiens).
  • Ma copine m’a fait une crise (et moi je vais pas tarder).
  • Mon chien voulait sortir pisser (quoi ? Pendant 3 heures ?).
  • J’ai une vie MOI ! (et moi  je t’emmerde !)
  • J’ai eu une visite impromptue (celle de ma main dans ta gueule ?).
  • etc… etc…

Le guide fait 72 pages.

Alors que faire face à un joueur de type “jamais la quand il faudrait” ?

Pas grand chose hélas.
Lui envoyer un message ? Il le lira mais… oubliera d’y répondre. Forcément.
Profiter d’un miracle et lui en parler lors de l’une de ses brèves présences. Sérieusement, pour une fois qu’il est la et sert à quelque chose, vous n’allez pas le bassiner avec ça, avouez ?

Non sérieusement, vous n’avez pas 36 solutions.
Soit vous prenez votre mal en patience, soit vous le virez.
Il se peut également qu’un jour, prenant vos coronès à deux mains, vous finissiez par lui balancer ce que vous en pensez et ce, plus ou moins diplomatiquement. Qui sait, cela le fera peut être réfléchir et, au moins, il songera enfin à vous indiquer ses (in)disponibilités une bonne fois pour toutes.

Ou alors, il prendra cela tel le terrible affront fait à l’incompris qu’il est (monde cruel) et partira de lui-même. En ce cas, osez alors l’expérience et suivez sa présence en ligne (Steam/Origin/Uplay ou toute autre liste d’amis jouant en ligne) et vous verrez devant vos yeux ébahis que le bougre une fois ailleurs aura la présence d’un Dieu, ne manquant aucune date, présent même lorsque l’on ne s’y attend pas.

De quoi s’ouvrir les veines.

Publicités

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s